Deprecated: mysql_connect(): The mysql extension is deprecated and will be removed in the future: use mysqli or PDO instead in /home/www/nainie/www/museedevise/tag_php/TagConnecDB.inc.php on line 8




Bienvenue sur le site du Musée de Visé



2006

INFOR 174 – 2006

174-524 PHILIPPE CONTAMINE, La guerre au Moyen Age, Presses Universitaires de France, Clio ,1986, 516 p.
Superbement documenté mais à réactualiser pour les références, cet ouvrage reste essentiel pour qui aborde ce sujet sensible : au temps des Barbares, de la féodalité, de l’apogée de 1150 à 1320 puis les armées permanentes. Le chapitre sur l’armement aborde le défensif, l’artillerie, la tactique et enfin les aspects juridiques, éthiques et religieux de faire la guerre . Il met en avant l’évolution de Charles Martel au 15e s.

174–525 CLAUDE GAIER, Art et organisation militaires dans la principauté de Liège, et dans le comté de Looz au Moyen Age, Mémoires de la classe des lettres et des sciences morales et politiques, t.LIX, f.3, 1968, 394 p.
Si l’on veut régionaliser le propos de l’auteur précédent, c’est à C. Gaier qu’il faut se référer. Les milices urbaines du 10e à la paix de 1492. Au 10e-11e s., les sièges, la tactique, les moyens techniques. Dès le 12e s, analyse des effectifs, pertes, ravitaillement, transports, marche, stationnement des troupes, renseignements, ralliement. Puis par tactique : l’infanteriela cavalerie et le système défensif. L’auteur évoque 25 batailles dont Visé en 1106, Loncin en 1298, Vottem en 1346, Argenteau en 1347, Othée en 1408, Chênée en 1482. Essentiel.

174-526 PATRICK HUCHET, Les Templiers de la gloire à la tragédie, Sud-Ouest-France, 2002, 128 p.
Illustré magnifiquement, ce livre présente une fois de plus la saga des Templiers : la croisade, la croissance fulgurante de 1128 à 1149 avec l’appui de St Bernard, une toile tissée en Occident près des grands axes, en Orient de 1120 à 1291, sa puissance au 13e s., la chute et la fin de 1291 à 1314, l’abolition de l’ordre en 1312.

174-527 ARTHUR CONTE, Soldats de France, les grandes heures de notre histoire, Plon, 2005, 496 p.
Un aperçu de 1000 ans en 5 chapitres : le chevalier avec ..du Guesclin, Jeanne d’Arc, Bayard – l’arquebuse et alii avec Turenne, Condé, d’Artagnan, le Tellier, Louvois, Vauban, Bart – la révolution et Kleber, Moreau, Surcouf, Napoléon, Murat, Ney, Cambronne – Les colonies et Bazaine, Mac Mahon, de Brazza, Boulanger et Dreyfus – les guerres du 20e avec Joffre, Foch, Pétain, Lyautey, Maginot, Darlan, de Gaulle, de Lattre et Juin…

174-528-529 SOUS LA DIRECTION DE P.M. de LA GORCE , La première guerre mondiale, Flammarion, les grands conflits du XXe siècle, 1991, 620 p. les 2 volumes et cartes
Encore 2 volumes sur la Grande Guerre, fruit d’une vaste collaboration classé par thème : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées, les belligérants en Europe et des autres mondes, l’économie mondiale // les opinions mobilisées, la Russie quitte et l’Amérique entre en guerre, la nouveauté des sous-marins, avions et chars, la fin et Versailles ?? Très utile.

174-530 JOHN HORNE ET ALAN KRAMER, 1914, les atrocités allemandes, Tallandier, 2005, 640 p.
Ce livre anglais analysé dans l’infor 155 est enfin traduit en français. Nous le recommandons à tous car cese 2 chercheurs irlandais expliquent pourquoi 6500 civils belges &français furent massacrés par les Allemands entre août et octobre 1914. Visé et tous les villages razziés dans notre région sont évoqués amplement . Ces atrocités prévues dès avant l’invasion par l’état-major visaient à remplir l’objectif stratégique du plan Schlieffen : traverser le plus vite la Belgique, avec de fausses justifications comme les francs-tireurs.

174-531 MICHAEL AMARA ET HUBERT ROLAND Gouverner en Belgique occupée, P.I.E. PeterLang, 2004, 404 p.
Edition critique des rapports d’activité du Baron Oscar Von der Lancken-Wakenitz , chef du département politique du Gouverneur général allemand de février 1915 à novembre 1918. Il y aborde les questions politicio-religieuses (Cardinal Mercier) , économiques, flamandes, les comités de secours. Edifiant sur ce que pensaient nos occupants et des difficultés pour un étranger d’appréhender nos spécificités.

174-532 UNE GUERRE TOTALE ? La Belgique dans la première guerre mondiale, Nouvelles tendances de la recherche historique, actes du colloque international organisé à l’Ulb du 15 au 17/1/2003, 2005, 666 p.
Depuis dix ans, la recherche sur la première guerre mondiale s’est accélérée, le colloque à l’ULB en janvier 2003 auquel nous avions assisté vient d’être publié. Ses trois axes sont : une société sous la botte (communauté imaginaire, vivre l’occupation,Belges en Allemagne, les Allemands chez nous), face au monde (différents regards, les réfugiés et la solidarité) et l’après-guerre (les contentieux et la mémoire de ce conflit).

174-533 BRUXELLES EN 14-18, la guerre au quotidien (N° spécial des cahiers de la Fonderies, 2005, 68 p.
UNE VILLE EN GUERRE : la santé, tenir son journal sous l’occupation, les milieux de presse, la vie musicale, les problèmes linguistiques dans les écoles, les explosions de trains en novembre 18 - VIVRE ET SURVIVRE : la faim, les restrictions, le vêtement miroir d’une société, la prostitution - SE SOUVENIR : commémorer et se souvenir après la Guerre. Très instructif sur notre capitale.

174-534 JEAN-LAURENT MONNIER, Les hommes de la Préhistoire, Editions Ouest-France, 2002, 62 p.
Ouest-France édite de superbes livres de vulgarisation comme sur la préhistoire avec 40 illustrations de P.Joubert basées sur les lieux de découvertes : les premiers hommes, Tautavel, Ambrona, Terra Amata, Neandertal, Kostienki, Gargas, Pincevent, les villages des premiers agriculteurs, Plussulien, Barnenez, les dolmens, les guerriers, l’âge du bronze, le vase de Vix, l’âge du fer, les Celtes.

174-535 ANGELIKA FLECKINGER ET HUBERT STEINER, L’homme des glaces, Folio S, 2005, 56 p.
Maaseik présente jusqu’au 19/3 une exposition sur la découverte la plus sensationnelle du chalcolithique : Otzi (daté de 3300 AJC). Le livre présente les circonstances de la découverte, à 93 m de la frontière autrichienne. Ce qu’indique la momie : un homme de 40 à 53 ans, tatoué, tué d’une flèche à l’épaule, son habillement , son équipement (hache, carquois, arc, poignard, retoucheur, filet, hottes, amadouvier).

174-536 ATLAS HISTORIQUE DE L’EUROPE MEDIEVALE , Angus Konstam-Maxi-Livres, 2005, 192 p.
10 chapitres : l’Europe se redresse (Francs-Byzance-Islam) – la réussite normande - les papes et l’empereur – les Croisades– l’Europe émerge - la féodalité du 13e s. – le fléau du 14e s. – l’Europe s’épanouit - les Ottomans et les Slaves – Vers l’Europe de la Renaissance. Les articles de fond sont bien charpentés , aidés de cartes.

174-537 LE PATRIMOINE MEDIEVAL DE WALLONIE , Institut du Patrimoine Wallon, 2005, 632 p.
Une somme remarquable même si on n’évoque souvent que les monuments classés de Wallonie. Dans les 111 cathédrales, collégiales, abbayes et églises, Celles St Hadelin, Herstal St Orémus, Liège ses collégiales et abbatiales. Dans les 62 châteaux et remparts, Saive et Liège. Aucune trace régionale dans les 36 édifices publics ou privés. Tournai, Mons, Liège, Namur et Huy ont de nombreux vestiges de cette époque. Les notices sont remarquables dont la dernière, le Moyen Age au quotidien. Ouvrage de base à lire.

174-538 GUIDE DES COLLECTIONS DU MUSEE NATIONAL DU MOYEN AGE THERME DE CLUNY, 2005, 192 p.
Visiter le musée de Cluny à Paris, c’est prendre conscience des sources du Moyen Age car des thermes romains abritent maintenant de riches collections médiévales. Arts de la couleur (Enluminure, fresque, vitrail et peinture), Art et artisanat (céramique, cuir, métaux, mobilier, moules), art précieux (orfèvrerie et émaillerie dont le retable mosan de la Pentecôte), sculpture (bois, ivoire et pierre dont une vierge à l’enfant mosane), textiles (tissus, broderies, tapisseries dont la dame à la Licorne). Musée à découvrir

174-539-540 COLMAR : Le musée d’Unterlinden, 2003, 128 p. ; Collégiale Saint-Martin de Colmar, 1999,34 p.
Musée très riche que le musée de Colmar : la préhistoire alsacienne, des objets d’art dont les retables et les œuvres de Schongauer (la Vierge au Buisson de Roses dans le chœur de l’église des Dominicains est à voir aussi), le retable d’Issenheim par Grünewald, les arts décoratifs (meubles, poêles), les arts et traditions populaires dont l’art du vin, l’histoire locale et l’art moderne // La collégiale St –Martin de style gothique du 14e s., restaurée en 1970 et ses vitraux, retables, consoles , orgues. Intéressant glossaire en final.

174-541 CHRISTEL VAN HEES, Baardmannen en puntneuzen, Waanders, 2002, 72 p.
Opuscule sur la forme, l’emploi et la signification des cruches en grès à visages fabriquées entre 1500 et 1700. Ces éléments étaient faits à part et ajoutés à la cruche. Fabriqués en Rhenanie (Raeren, Cologne, Siegburg) et à Bouffioulx. Que représentait ce visage : le christ ou un homme sauvage. A quoi servaient-elles ? Ici l’auteur utilise abondamment les peintures du 17e s. : une vaisselle de luxe, d’autorité ou de pharmacie.

174-542 A TIRE-D’AILE, anges et créatures fabuleuses dans l’art occidental, Musée de Saint-Antoine l’Abbaye, 2005, 176 p.
Le fantastique médiéval fascine, il n’y a qu’à voir les films actuels. L’ange cet invisible entre Ciel et Terre a été représenté à d’autres époques. Il est un et multiple et son langage est le silence. Les démons aériens, approche dans la vie de St Antoine ou le dragon de St Georges .L’exposition aborde ensuite les créatures fantastiques humaines ou animales. Toutes les mythologies s’y trouvent. Abondante illustration.

174-543 DOMINIQUE LE TOURNEAU, Les mots du christianisme catholicisme orthodoxie protestantisme , Fayard, 2005, 742 p.
Notre univers européen est pétri de mots du christianisme catholique, protestant ou orthodoxe. Ce dictionnaire permet de retrouver des termes complètement disparus : sait-on encore ce qu’est un Barbe, le cécilianisme, l’octoèque, le péricope, la kénose, le neume…. Un index thématique en fin d’ouvrage pour catégoriser les termes : beaux-arts, droit canonique, écriture, églises catholique et orthodoxe, histoire, liturgie, musique, philosophie, protestantisme, religieux, spiritualité, théologie, Vierge Marie.

174 –544 OLIVIER CHALINE, Le règne de Louis XIV, Flammarion, 2005, 810 p.
Tout, vous saurez tout sur le Roi Soleil. Une somme pareille vaut lecture. 9 chapitres : Louis Dieudonné : un destin d’exception, le métier de roi, les objectifs de Louis XIV- 72 années de règne : le royaume à son service, le royaume des lys et le plus grand roi de l’Univers– 20 millions de Français et Louis XIV : des grandes espérances, vive le Roi sans la gabelle et la France sans Louis. Une chronologie et un index bienvenus

174 –545 HERVE HASQUIN, Louis XIV face à l’Europe du Nord, Racines 2005, 340 p.
Avec le sous-titre l’absolutisme vaincu par les libertés, trois périodes une Espagne sur le déclin (1635-1659) avec portrait de tous les pays voisins avant et après le traité de Westphalie ; l’Europe du Nord coalisée contre Louis XIV avec les guerres de Hollande et les longues guerres européennes ; L’Angleterre arbitre (1698-1715) et les années terribles. Un index des noms de personnes. L’historien bruxellois a très bien rendu les mouvements d’opinion et diplomatiques de cette époque très mouvementée. Que cherchait vraiment Louis ?

174-546 GEORGES BORDONOVE, Mazarin Le pouvoir et l’argent, France-Loisirs, 1997, 412 p.
Mazarin, le pouvoir et l’argent. L’histoire d’un sphinx. Cet italien choisira La France (1602-1643) avec sa rencontre avec Richelieu en 1630, gèrera une bonne régence (1643-1648), survivra à la première fronde (1648-50) puis à la seconde fronde désunie (1650-52) pour atteindre un vrai pouvoir d’argent. Il négocia le mariage de Louis XIV avec Marie-Thérèse. Il conseilla à Louis XIV deux de ses collaborateurs Colbert et Foucquet. Son testament politique et sa mort en 1661. Louis XIV allait enfin gouverner seul. Récit plein de fougue.

174.547 JOSE DOUXCHAMPS L’ordre équestre dans les provinces méridionales du Royaume des PayBas 1816-1830, Wépion , 2003, 94 p.
Instauré par Guillaume ler de Hollande, cet ordre équestre regroupait le plus souvent des familles bien cotées. On note dans notre province les Argenteau, les Saroléa, les de Ryckel…..
A la fin l’auteur dresse les alliances entre ces familles notables, ce qui est des plus intéressants.

174.548 E.WITTE, E.GUBIN, J.P.NANDRIN et G.DENECKERE, Nouvelle histoire de Belgique, Volume 11830-1905, Editions Complexe, 2005, 224 p.
La construction de la Belgique de 1828 à 1847 : confiance, méfiance, opposition, mobilisation, révolution, reconnaissance de l’Europe, construction d’un état-nation libéral, les opposants, la croissance de l’économie, les fondements idéologiques de la nouvelle nation, la place de la langue – La Belgique libérale et bourgeoise de 1846 à 1878 : les crises à surmonter, le parti libéral , vers la laïcisation, le parti catholique, les gouvernements catholiques et la montée de l’exaspération , les mouvements ouvriers, flamands et la culture au service de la nation.– les turbulences de la Belle Epoque (1878-1905) : la guerre scolaire, les ouvriers,le droit de vote démocratisé,lutte contre l’hégémonie catholique, les piliers , les femmes, les flamands.

174-549 MURIEL NEVEN, Individus et familles : les dynamiques d’une société rurale, Le Pays de Herve dans la seconde moitié du 19e s., 2003, Faculté de Philosophie et Lettres de l’Université de Liège, 284, 546 p.
Quand on évoque une étude démographique, les règles du jeu et les méthodes sont d’abord à définir. Trois villages : Charneux, Clermont et Neufchâteau sont passés au crible. Le cadre historique et les structures économiques. La population en transition décroît à l’ouest et augmente à l’est. La structure des ménages , les familles plurielles et les destins des individus. L’auteur évoque les âges de la vie : survivre à l’enfance, un si long chemin pour devenir adulte, la maturité signe de reproduction et l’entrée dans la vieillesse. Décoiffant.

174.549 Sous la direction de CHRISTINE RENARDY, Liège et l’exposition universelle de 1905, Renaissance du Livre, 2005 , 192 p.
Du bel ouvrage. La conquête du territoire, l’architecture et l’aménagement urbain depuis 1468. …très bonne synthèse L’exposition universelle de 1905 : son organisation, son urbanisme, les arts à l’exposition, l’architecture dont l’art ancien, les sciences et les techniques , les 75 ans de la Belgique. Le livre se termine par un miroir de Liège en 2005…..nombreuses collaborations et nouvelles perspectives historiques.

174-551 PHILIPPE FARCY , 100 châteaux de Belgique connus et méconnus, n°4, Aparté, 2005, 252 p.
4e partie des découvertes des châteaux de Belgique : leurs histoire, leurs secrets, leurs occupants, leurs architectes, leurs styles. 23 en Flandre, 22 dans l’ancien Brabant, 12 en Hainaut, 10 à Namur, 7 au Luxembourg et dans les 26 liégeois dont 10 spadois, le château de Fayenbois à Jupille et de Neufcour à Beyne-Heusay.

174-552 PAUL HAUTECLER , MAURICE LORENZI, EMMANUEL VANDERHEYDEN, Promenade en Féronstrée et Hors-Château à Liège, , Carnets du Patrimoine, n°35, 2003, 44 p.
7 hôtels 18e du petit Marais liégeois: Somzé, Ansembourg, de Hayme de Bomal, Vander Maesen, Sauvage, de Stockem de Heers, de Grady

INFOR 175 – 2006 Pas de rubrique

INFOR 176 – 2006

176-553 RONALD GLAUDEMANS, Verborgen Vakwerk, 59 bouwhistorische verkenningen in de binnenstad van Maaseik, Vrienden van de Musea, 2001, 142 p.
Inventorisation des maisons de Maaseik et surtout des abords de la Grand-Place. La ville se développa au 13e s. et se fortifia au 17e s. Le livre évoque la vie d’une ville : lutte contre l’incendie, l’eau, le commerce, la maison mosane dans tous ses traits avec la description de 59 maisons : de l’archéologie du bâti extensive d’une ancienne bonne ville principautaire. Belle publication

176–554 Vaan pottevruikes nao pottemennekes : 7000 jaar aardewerkproductie in Maastricht, Centre céramique , 2006, 56 p.
Wim Dykman et son staff ont conçu une exposition (jusqu’au début 2007) au centre Céramique relative aux découvertes de céramiques opérées à Maastricht : depuis les céramiques rubanées du Caberg , du Michelsberg,de l’âge du fer, des sigillées et de la poterie commune gallo-romaine produite localement au Bas-Empire, de l’époque mérovingienne, du Moyen Age jusqu’aux pipes du 17e s. avec une liste de 64 fabricants, les tuiles (18 fabricants) et l’usine Céramique de faïence de 1851 à 1963. Maintenant c’est le Sphinx. Prix 4 €

176-555 Belgique Un aperçu historique, BELvue Museum, 2005, 96 p.
Bel aperçu rehaussé de superbes illustrations significatives: 1830 Nouvel état européen, 1831-1884 Contrastes, 1885-1914 Belle époque, Revendications, 1914-18 Grande Guerre, 1919-1939 Séduction des masses, 1940-1945 Guerre ! 1946-1973 vers les Golden Sixties, 1973-2005 la fédéralisation. Puis nos différents rois…..photos connues et méconnues.

176-556 PIERRE STEPHANY, L’histoire de la Belgique au fil de la B.D., de 1830 à nos jours, Versant sud,2005 160 p.
Un aperçu de 175 ans différent du précédent : la BD est le cordon ombilical de ce livre et avec le texte fruité de Pierre S. cela vaut le détour. Voici quelques points forts.Les fondateurs : 1830, le premier train, les villes –Un géant : le palais de Justice, le Congo, les artistes – Le sang : la défense, la libération – La paix cruelle : la bière, la radio-tv, Spirou – Tempêtes : invasion, libération – la Petite Amérique : la question royale, l’expo 1958 – En quête d’identité : Jacques Brel, la ville – le Pays régional : les cccc, Cools,….Liste des auteurs de BD concernés par notre livre.

176-557 TOUSSAINT PIROTTE, 175 ans de défense nationale, Oupeye, 2006, 74 p.
Ouvrage de compilation à partir de sites internet et de livres : les premiers combats de Léopold Ier, 1867, Brialmont, le Mauser, les journées de 14-18 , neutralité de 1937, 2e guerre mondiale, les cyclistes-frontière , les troupes en GB, la Libération, les volontaires, la Guerre de Corée, le Congo en 60. Un panorama.

176-558 FRANCIS DELPEREE, La Constitution de 1830 à nos jours, Racine, 2006, 236 p.
Un spécialiste se penche sur la constitution de son état : son édification d’abord, ses protections,
2 ménages = Francophones unissez-vous,
3 portes : parlementarisme-fédéralisme-décentralisation,
4 murs : roi- gouvernement- chambre- sénat,
5 règles de savoir-vivre : respect de la C., de la parole donnée, loyauté, solidarité, responsabilité.
Un toit pour 25 : l’Europe et sa constitution.
Epilogue de 8 scénarios du futur dont le réalisme prôné par l’auteur.
LA CONSTITUTION enfin détaillée.

176-559 FRANCOIS PAIRAULT, Images de Poilus, la Grande Guerre en cartes postales, Succès du livre, 2005, 144 p.
Un peu de guerre en dentelles : entre l’image épique et la réalité : avant les alliances et les manœuvres militaires, l’Alsace perdue, aux armes citoyens, nos alliés, les Belges, les Coloniaux, les ennemis, la montée au front, l’artillerie, la France meurtrie, les tranchées, la vie aux armées, le courrier, en Orient, les enfants, les gueules cassées, l’Oncle Sam, les prisonniers, les armes blindées, les avions, le front, les régions libérées, la victoire, la mémoire gravée.

176-560 PIERRE STEPHANY, Les années vingt et trente, La vie quotidienne en Belgique entre les deux guerres, J.M.Collet, 2000, 360 p.
A lire : l’après-guerre, le retour et la vie des villes et des campagnes, les communications, les partis // l’avant-guerre : la politique, les loisirs, la vie , en 33, Albert puis Léopold , Rex et les partis, le dernier été de la paix, l’an quarante…drôle de paix et les avertissements venus de Berlin….Anecdotes et vérités.

176-561 JEAN-LOUIS LEJAXHE, MICHEL ELSDORF ET YANNIK DELAIRESSE , Les inondations au pays de Liège, 1925-1926, Noir Dessin Production, 2006, 192 p.
De Huy à Visé, histoire et dégâts des inondations : la Meuse se présente avec son histoire et ses inondations, la plus dramatique, celle de l’hiver 1925-1926. 305 photos N et B. On n’oublie pas les différents repères qui restent accrochés aux monuments montrant l’ampleur de la catastrophe.

176 –562 LEON JACQMIN, Fléron en guerres, Chroniques 1914-1918 et 1940-1945, Noir Dessin Production, 2005, 160 p.
Fléron quand tu nous tiens. Léo a sorti un livre des plus instructifs sur les deux conflits mondiaux : un dixième du 20e s. Mais l’auteur commence par les conscrits napoléoniens puis l’avant-guerre et la guerre 14 avec des lieux et des héros ou simples soldats de Fléron, Magnée, Retinne et Romsée. De nombreuses photos-montages. Citons Vuidar, Dejardin, Mozin, Duchesne. L’entre-deux-guerres et les forts de Retinne, Fléron, Evegnée ou encore la Chartreuse. On voit surtout transparaître la vie quotidienne depuis la drôle de guerre jusqu’aux plus sombres journées de l’Occupation. On y montre la résistance, les stalags, les prisonniers, les bombardements, la fuite des Allemands, la Libération largement illustrée, les volontaires, les mariages avec des GI’s….et les multiples commémorations fort appréciées de notre ami Léo J.

176 –563 Actes du Colloque Gestion et Réaffectation du Patrimoine rural, Gembloux, 22/11/1996, Etudes et Documents, Monuments et Sites, n°6, 1998, 120 p.
Publication pas très récente mais qui montre son intérêt par les questions posées : le patrimoine paysager est un patrimoine. Un paysage est un ensemble cohérent. Le patrimoine et le tourisme : le développement régional et un tourisme harmonieux pas évident. Le patrimoine bâti rural fragile et complexe, quel avenir pour les grands domaines. Les fonds structurels, la déclaration de Cork pour un milieu rural vivant. Le patrimoine bâti et l’inventaire des locaux vacants pour entreprises. Beaucoup de pistes.

176-564 JEAN-PATRICK DUCHESNE et PIERRE HENRION, Patrimoine et réaffectation en Wallonie, DGATLP, 2005, 288 p.
Le classement ne suffit pas : il faut encore réaffecter le bâtiment. Le classement est géographique.
11 en Brabant Wallon dont la ferme de la Ramée,
17 en Hainaut dont le Grand-Hornu, le Bois du Cazier, le Pass, le musée du Chapitre à Soignies,
22 en province de Liège dont la Paix-Dieu, la Caserne Fonck, le Vertbois, le Val-St-Lambert, Fayenbois,
12 en Namurois dont le Pléban, les Moulins de Meuse, l’hospice St-Gilles,
10 en Luxembourg. De la variété.

176.565 Patrimoine et vie collective, La Communauté française, 2005, 358 p.
Ici versus communauté française, Entre avoir et être, le patrimoine et ses enjeux avec la participation des habitants- voir Curtius- , avec l’éducation des publics comme Q-V-W, le patrimoine religieux, avec la mémoire collective en sources orales, la mémoire ouvrière, les territoires de la Mémoire, le patrimoine architectural, avec la qualité de la vie. Patrimoine d’ailleurs enfin.

176.566 CLAUDE FELTZ ET ALII, Les territoires paysagers de Wallonie, Etudes et documents, Cpdt, n°4 004, 68 p. et annexes :
Le but de l’ouvrage est de présenter la cartographie des paysages wallons. 13 types et 98 sous-types sont définis. 6 nous intéressent en Basse-Meuse : le faciès hesbignon liégeois (03014), la vallée du Bas Geer (03040), les terrasses mosanes (04010), le faciès du plateau central hervien (04021), l’agglomération urbaine liégeoise (06060), la vallée industrielle de la Basse-Meuse (06070). Les diverses répartitions sont ainsi clairement soulignées par une carte.

176-567 Parcours d’art public Ville de Liège, tome II, Echevinat de l’Environnement, 2005, 52 p.
18 œuvres, réalisées par 13 artistes dans le Grand Liège. Cela comprend 2 verres, 7 sculptures, 7 aménagements divers de façade ou de sol, deux éclairages. Cette petite plaquette est une actualisation des fiches d’œuvres plus anciennes.

176.568- Sous la direction de BERNARD WODON, Le quartier d’Outre-Meuse à Liège, Carnets du patrimoine n° 40, 2005, 76 p.
Du bel ouvrage, de quoi se promener utilement dans ce quartier. Vous prenez un zeste d’Outremeuse, vous le coupez en trois : vous avez son cœur avec des saints Nicolas, Pholien, Barbe, des métiers tanneurs, pêcheurs, écoliers, des personnes Gobert, Simemon, Surlet, de Heers et des portes….C’est le plus complet. Ensuite les prés Saint-Denis à l’est et vous croquez la dernière partie, l’île de la Boverie. Et le rabiot, deux ponts…
Nouvelle présentation de cette série des carnets du patrimoine avec des possibilités d’abonnement intéressantes.

176.569 RENE-PIERRE HASQUIN, DANIEL POLET, Métiers du temps jadis en Wallonie, Racine, 2004, 128 p.
D’une exposition du musée de la Photo, on aboutit à ce livre qui évoque les métiers wallons : les métiers de la terre, de la forêt, l’industrie houillère entre hommes, femmes et enfants, les carrières, les métiers de l’eau, les métiers de l’industrie, la Fabrique Nationale, les balles pelotes, la verrerie, la laine, les services publics : gendarmerie, pompier, transports, les métiers du village : bois, sabotier, charretier, laitière, botteresse, les métiers des villes : maraîchers, livreurs, presse, …..des petits métiers souvent oubliés. Une réflexion : la vie laborieuse se concentrait à l’extérieur auparavant.

176-570 ANGELE LOVINFOSSE, Au temps des jardins d’antan, Mythologie des plantes de chez nous, 2004, 268 p.
Beau livre qui fait se rejoindre les noms et expressions populaires français et wallons et les préceptes salutaires avec conseils thérapeutiques. Du jardin, on passe à 21 légumes, 24 plantes aromatiques, 4 petits fruits, 21 fleurs saisonnières, 13 espèces d’ haies, 5 grimpantes, 20 plantes sauvages, 10 vénéneuses et 9 autres plantes. Merci à l’auteur.

176–571 Le diable et les démons, Faculté ouverte des religions et des humanismes laïques, Labor, Mythes, rites et symboles, 2005, 302 p.
16 variations sur le thème du mal et de son représentant supposé, le diable. La philosophie, l’Egypte entre vie et mort, les mythologies hindouistes et bouddhiques, les démons hellènes, les démons celtiques, le dualisme du mazdéisme iranien, Satan depuis la Génèse, les esprits mauvais dans le nouveau testament, le diable dans la théologie catholique, le dibbouk judaïque, le Diable en Islam, le mal dans le monde africain, bien et mal des Nahuas mexicains, le sabbat médiéval, le mal dans la littérature, le diable dans le masque…..tout un programme !

176 –572 LUC NEFONTAINE, Illustres et francs-maçons, Labor, 2004, 158 p.
22 frères qui se sont faits connaître dans différents domaines du savoir (Henri Dutrieux), de la médecine (Depage, Bordet), des arts (Félicien Rops), de l’histoire (Magnette), de la politique (De Stassart, dont nous avons quelques documents maçonniques au musée de Visé, Frère-Orban, Vandervelde,Huysmans, Bovesse, Cools), de la musique (Van Campenhout, Vieuxtemps) , du cinéma (Delvaux), ou de la littérature (De Coster) du 18e au 21e s. L’étaient-ils tous assidûment ? Ils étaient catholiques (Velbruck), juifs (Astruc), mécènes (Warocqué), mondialistes (La Fontaine)………intéressant miroir de ces personnalités connues

INFOR 177 – 2006

177-573 MARYLENE PATOU-MATHIS, Néanderthal, Une autre humanité, Perrin, 2006, 348 p.
Bête ou homme, telle était l’image au début de sa découverte. D’où vient-il ? De l’Homo erectus ou ergaster ? Quelle couleur de peau ? Une capacité de 1520 cm3 mais en quoi est-il différent de l’homme moderne ? Artisan émérite es pierre, es feu, nomade, le plus grand des chasseurs, le plus raffiné des consommateurs de viande, homo symbolicus mais aussi père du langage, ritualisant la mort, avec une tête bien pleine. Il rencontrera l’homme moderne vers 70.000 ans u Proche-Orient. 300.000 ans et puis…..Liste des sites….

177-574 JEAN-MARC PETILLON , Des magdaléniens en armes, Artefacts 10, Cedarc, 2006, 302 p.
Pointu, c’est bien le terme à utiliser pour cette étude fouillée sur la technologie des armatures de projectile en bois de cervidé du magdalénien supérieur de la célèbre grotte d’Isturitz des Pyrénées atlantiques. Cette thèse de doctorat en fait l’étude typologique mais surtout explique l’objet ancien par des expérimentations de tir !

177-575 Maternité et petite enfance en Gaule romaine, Cédarc, Treignes, 2005, 198 p.
Les sources des recherches avant le détail 1. être femme, concevoir, les courotrophes, la grossesse, l’accouchement à réussir, les sages femmes ; 2. l’enfant ensuite : son statut, son nom, va-t-il mourir ?, comment l’enterre-t-on ? Il survit : on l’emmaillotte, on l’allaite, on le nourrit,, on le protège, on le soigne, il joue et fait enfin ses premiers pas. L’exposition a rendu ces âges de la vie du Gallo - Romain attendrissants.

177-576 Lambert, l’évêque assassiné, 2006, 30 p.
Signé par Marylène Laffineur, Albert Lemeunier et Séverine Monjoie, cet opuscule trilingue évoque le Liège au temps de saint Lambert, un monde politique tourmenté, une sainteté aristocratique. Mais qui était donc saint Lambert ?, sa légende hagiographique, Lambert un saint, des reliques et un culte et enfin saint Lambert en images. Enfin de la cathédrale à l’archéoforum.

177-577 LAMBERT LOMBARD PEINTRE DE LA RENAISSANCE 1505-1566, Institut Royal du Patrimoine Artistique, Scientia Artis, Volume 3, Bruxelles, 2006, 534 p. (sous la direction de Godelieve Denhaene)
Vaste programme et superbe collaboration : nous rentrons dans l’humanisme liégeois. Lambert Lombard une icône, sa biographie. Ses dessins, ses copies, les gravures tirées de ses dessins, le retable de Saint-Denis et surtout le cycle des femmes dites vertueuses provenant de Herkenrode : un dossier d’étude et de restauration. Enfin, les élèves anversois du peintre et les peintres liégeois dans son sillage et enfin un catalogue de l’expo.

177-578 ART&FACT, Une histoire de l’architecture à Liège au XVIe siècle, La Renaissance, 30 p.
Le contexte historique nous fait choir sur un mélange de traditions et de parfums d’Italie avec une architecture publique (Palais des Princes-Evêques, halle aux viandes), religieuse (Abbatiale St -Jacques, Collégiales St-Martin, St-Paul, Cellites), privée (Hötels Desoër de Solières, Bocholtz, Torrentius, Baar-Lecharlier. Après ces exemples liégeois, deux lexiques historiques et techniques et une bibliographie.

177–579 CHRISTIAN LASSURE - DOMINIQUE REPERANT, Cabanes en pierre sèche de France, Edisud, 2006, 248 p.
Le centre d’études et de recherches sur l’architecture vernaculaire s’intéresse aux cabanes en pierre sèche : un phénomène : pas d’architecte, date des temps modernes (apogée entre 1760 et 1860). Comment les construit-on, qui les construit et sur quelles traditions se basent -elles au sud et l’est de la France.

177-580 FREDDY JORIS, Mourir sur l’échafaud, Sensibilité collective face à la mort et perception des exécutions capitales du Bas Moyen Age à la fin de l’Ancien Régime, Editions du Céfal, 2005, 144 p.
L’exécution capitale fut la norme jadis. L’historien verviétois s’est basé sur plusieurs sources, surtout françaises. Il décrit divers supplices, l’assistance aux condamnés, les règles de la mort par justice, les sépultures, la mort du bon larron, les acteurs de la mort publique, les voix de la sensibilité populaire avec les 3 héros Mandrin, Cartouche, le verviétois Pierlot. Un regret : pas de références à l’ affaire Sartorius (1771-1779).

177-581 FRANCOIS XAVIER-NEVE, 175 ans au service de tous, histoire des services publics en Belgique, Editions de l’Université de Liège, 2005, 96 p.
Vaste question : comment fonctionne la Belgique ? La souveraineté (l’intérieur, la justice, la défense , les affaires étrangères), les finances, la mobilité, la santé, la solidarité (Emploi,Sécurité sociale),la production, la science et le patrimoine. A lire aux 203.700 fonctionnaires.

177–582 H.P. WILLMOTT , Première Guerre Mondiale, Sélection du Readers Digest, 2004, 319 p.
1878-1914 - culture de la haine - déclaration de guerre - premières batailles - différents fronts - la guerre s’étend - rôle de l’état - batailles d’usure - sur mer - mutineries et révolution - dernières grandes batailles - nouvel ordre mondial . De magnifiques illustrations d’armes et de soldats, chronologies et plans des batailles.

177–583 Le secteur muséal en Communauté française , Essai de portrait socio-économique, Observatoire des Politiques culturelles, Service du patrimoine Culturel, 2006, 62 p.
Enquêtes sur 363 musées de la Communauté (186 ont répondu à l’enquête). 12 thématiques : la mosaïque muséale (missions-statuts- infrastructures-collections-acquisitions), les publics (ouverture-visiteurs-exposer-guider), les fonds (tarifs- comptes-subventions), le personnel (t bénévoles), les catégories de musées : le musée de Visé est régional !

177-584 A… Musées Vous !, le guide des musées, Province de Liège, 2006, 128 p.
Belle réalisation que ce répertoire savamment présenté et expliqué de 120 musées sis dans la province. Les connaissons tous ? 85 pour notre part. Une occasion de tous les connaître. En Basse-Meuse et Pays de Herve, Aubel–1, Bassenge-2, Blegny-2, Dalhem-3, Fléron-1, Herstal-2, Herve-1, Soumagne-1, Thimister-1, Visé-6. Deux photos par musée, un texte succinct et les coordonnées pratiques. En vente 1,5 € à la maison du Tourisme.

177-585 Le musée du Chapitre à Soignies, Les Cahiers du Chapitre, 4, Soignies, 1996, 58 p.
De notre dernier voyage à Soignies, belle petite ville, nous avons acquis les trois prochains livres : le musée du Chapitre inauguré en 1996 est un exemple du dynamisme dans la mise en valeur d’un patrimoine religieux. Collégiale St-Vincent - Origine du musée - Aperçu des collections - Concert d’inauguration -Architecte Cosse.

177- 586 La cuve baptismale romane de la collégiale Saint-Vincent de Soignies, Les cahiers du Chapitres, 9, Soignies, 2003, 28 p.
Ah, quelle découverte étonnante que ces divers éléments retrouvés encastrés dans la tour ouest de la collégiale à 12 m. de haut, extirpés en 1995 et reconstitué par JC Ghislain et J.Deveseleer. La 2e partie traite de la place de cette cuve (81x81x30 cm) dans la sculpture tournaisienne (et des modèles anglais).

177-587 JACQUES DEVESELEER, CAROLINE BALATE , Chapelles de campagne dans l’entité de Soignies, Itinéraire de découverte, Les cahiers du chapitre, 2, Soignies 1992, 72 p.
Après avoir expliqué les types de chapelles, les saints y invoqués dont Notre-Dame, le choix du site, on découvre 80 chapelles de l’entité de Soignies : Thieusies, Neufvilles, Naast, Horrues, Chaussé-Notre-Dame Louvignies, Casteau. La promenade peut se faire à pied ou en vélo. Ce type de chapelles est rare chez nous.

177.588 CHRIST OPHE PARTHOENS et ALTAY A. MANCO , De Zolà à Ataturk : un « village musulman » en Wallonie, L’Harmattan, 2005, 174 p.
Le titre est déjà provocateur . On est prévenu. On trouve de suite certaines imprécisions et erreurs, c’est dommage. La démarche est intéressante et pose surtout la question de l’intégration ou non des immigrés turcs mais aussi la démarche de l’accueil des étrangers dans un charbonnage : la population turque n’est pas homogène et sa sociologie se rapproche peu à peu de celle des Belges. Organisations homogènes ou interactions variées avec le pouvoir local depuis 1970 mérite la lecture.

177.589 CHRYSTAL BLONDEAU , Dalhem, ses chemins, rues, chaussées, 2006, Dalhem, 64 p.
Par communes de l’entité de Dalhem, (Berneau–17 termes, Bombaye-21, Dalhem-24, Feneur–11, Mortroux-20, Neufchâteau-33, Saint-André 14, Warsage-32), l’auteur passe en revues les rues, chemins et lieux importants. (l’ordre n’est pas toujours alphabétique). Une bibliographie et un classement thématique des rues (26 sur la nature, 13 de lieux, 18 de personnes, 22 d’histoire, 32 géographiques et 19 de patrimoine) clôture le livret.(10 €)

177.590 1856-2006, traité Chapelier en 10 articles, Emael, 2006, 26 p.
Sous titré, 1856 à 2006, une idée de musique et de folklore en toute liberté qui valait bien un traité en 10 articles : le chapelier émaelois est fier de ses couleurs, ouvert aux autres cultures, aime la musique, cultive son goût pour la fête, s’engage dès son plus jeune âge, varie, s’attache aux traditions, est dévoué, est créatif et accueillant. A quand le patrimoine immatériel de la communauté pour cette société folklorique dynamique de la vallée du Geer.

177.591 Parcours illustré en Province de Liège, Province de Liège, 2006, 26 p.
Non pas des lieux méconnus mais des lieux bien connus ressortant surtout du patrimoine provincial au menu de ce livre coloré illustré par 12 dessinateurs dont Walthéry et Van Linthout : les châteaux de Jehay et Logne, Source Or Rama, le trésor de la cathédrale de Liège, la Gileppe, le Préhistosite, Stavelot, Eau de Verviers, Blegny-mine, le fort de Huy….

177.592 CHANTAL D’HEUR-LAYS, Visite du château d’Oupeye, Journées du Patrimoine, 2003, 9 p.
Un petit voyage au sein de ce château qui fait la fierté de la commune voisine : la tour, la cour, le château son hall, le premier étage, la partie la plus ancienne, les cuisines. En annexe, la légende d’Alpaïde, la description de l’intérieur du château d’Oupeye en 1930, les armoiries d’Oupeye et une riche bibliographie.

177.593.594 Le rail au Congo Belge, Tome I, 1890-1920, 1993, 400 p. et Tome II, 1920-1945, Blanchart, 1999, 432 p.
On suivra le général Thys de Dalhem dans sa construction de la première ligne ferrée au Congo. Le livre explicite la variété des paysages africains, l’histoire de la colonisation, des divers transports dont le rail : les trains, les écartements différents. On suit les différentes lignes : Boma puis la Cie du chemin de fer du Congo de Thys de 1890 à 1898 : 388 km allant de 20 m à 745 m d’altitude (88 p.). Photos superbes… 3 autres lignes. Au 2e tome, 25 ans de l’histoire du Congo avec 7 compagnies, qui aboutiront à l’OTRACO. Tant la technique, que le matériel que les hommes et l’organisation sont passés au crible. Copieux ouvrages richement illustrés.

177-595 LEON ROY, Aperçu chronologique et historique de l’enseignement en Belgique, Cahier de généalogie n°3, 1995, Rixensart, 38 p.
Tout commence avec les Gaulois, puis les Romains puis les fondations religieuses (avec détail de toutes les fondations d’ordre en Belgique) et l’évolution du prescrit légal depuis le moyen-âge jusqu’au vote de la constitution le 7/2/1831. Dates importantes : 1850 (enseignement moyen) 1866 (50% d’analphabètes) 1878-1884 (première guerre scolaire) 1909 (30% d’analphabètes) 1914 obligation scolaire 1955-1958 (2e guerre scolaire - pacte scolaire), 1992 ( 1, 05 millions d’élèves francophones).

177-596 JACQUELINE REMITS, WENDY NEVE, Carnavals traditionnels en province de Liège, Céfal, 2004, 112 p.
De tout un peu dans ce livre consacré au carnaval : le carnaval wallon avec les grands Malmedy, Stavelot, Eben-Emael (texte revu par F. Close) et de plus petits, Haccourt, Herve …et 13 autres dont Visé mort en 1991. Le carnaval rhénan avec ses 13 variantes dont Eupen, Gemmenich.. montre aussi un vrai dynamisme.

177–597 Il était une fois, les contes en images, Musée du Cinquantenaire-Porte de Hal, 2006, 48 p.
Connaissez-vous Straparola, Basile, Tieck ?. Non mais bien les conteurs Perrault (1628-1703), les frères Grimm (1785-1863/1786-1859), Andersen (1805-1875). Leurs illustrateurs sont encore moins connus comme Doré, Pieck, Dulac, Disney, Verplancke. L’exposition met en avant 8 contes : le Petit Chaperon Rouge, le Chat Botté, Barbe Bleue, La Belle au bois dormant, Cendrillon, Blanche-Neige, Hänsel et Gretel et la Petite Sirène.

177 –598-599 Exposition Séduction , Traces, 82 p. et Dossier pédagogique, 32 p., Liège, 2006.
Jusqu’au 30 juillet, en l’église St-Antoine de Liège, se déroule l’exposition Séduction. Deux documents ont été livrés : un dossier pédagogique (Comment fonctionne la séduction, séduire par son apparence, Don Juan, Casanova, Appâter pour vendre, la séduction est-elle un piège, Paraître pour gagner du pouvoir) et Traces (le corps instrument de séduction : subjectivité de la beauté , artifices et modifications du corps, séduire au masculin, se formater, exploiter l’art de la parole, se mettre en scène pour gagner du pouvoir, appâter pour vendre, séduire par provocation, manipuler pour tromper, le narcissisme, la séduction virtuelle, l‘appel des sens) . Exposition intéressante mais difficilement exploitable par un jeune public scolaire.

177-600 ANDRE SECRETIN , Un pêcheur, un homme comme les autres, Khani-RTBF, 2001, 160 p.
Illustré par Mittéï (ce serait ces dernières illustrations), ce deuxième ouvrage (voir infor n°169) centré sur la séquence qui rendit célèbre le journaliste trop tôt décédé, André Sécretin, « Un pêcheur, un homme comme les autres » nous livre plusieurs textes de ses émissions. Certains n’ont vraiment rien à voir avec l’halieutique (à vos dictionnaires) et sont même des plus truculents (Waterzooi par exemple). Le bons sens prime tant sur nos gouvernants, que sur nos voisins, les à-peu-près, les idées toutes faites. Bref, plongez-y votre curiosité.

177-601,602,603, GAMETE ET SARO d’après Mme Dheur, Recettes de chez nous , 18 p., Chansons, traditions, 32 p., Métiers d’autrefois, 30 p.
Ce groupe oupeyen de danses et musiques traditionnelles de Wallonie qui présente les anciens métiers s’est commis dans plusieurs petits opuscules qui méritent d’être évoqués ici. 31 recettes d’abord de chez nous comme les potées, les salades, les boulets, l’oie à l’instar, les boûquetes, les tartes. A vos fourchettes – 40 chansons la plupart wallonnes : d’autrefois (9 dont noss vîle houyîre), c’est la vie (5 dont Li P’tit banc), en fin d’année (8 dont Li Boûquète èmacraleye), les cramignons (3 dont l’avez-s’vèyou passer), amusons-nous (5 dont c’èst mi,Tchantchès), la Wallonie de long en large (10 dont ô Liège, cité ardente) – les métiers au travers de poésies ou de fables : la laitière, la botteresse, l’allumeur de réverbère, le vitrier, le mineur, le haleur, le passeur d’eau, le vannier, le tresseur de paille

177-604 ANDRE CLAISSE , La sorcellerie, Cahier de généalogie n°14, Rixensart, 1998, 58 p.
L’inquisition dès le 14e s. justifie les sorcières, il y a de la magie et des manuels de recettes qui font réagir le pouvoir établi dont l’église, tant catholique que protestante. Les affaires Staedlin, d’Arras et les démonologues. Côté justice, il y a les procès, l’aveu du maléfice, le sabbat, les résistances, la fin des poursuites, la méfiance à l’égard des femmes.

INFOR 178 – 2006

178-607 Les inventions de la préhistoire Chasseurs-cueilleurs et agriculteurs-éleveurs, Muséobus de la Communauté française, 2005, 92 p.
Après un aperçu de l’évolution des homininés, des chronologies, des outils de pierre, voici les inventions que la Préhistoire a suscitées : l’outillage en pierre bien entendu, le feu, la chasse et la pêche, l’habitat, les sépultures, l’art, l’élevage et l’agriculture, la céramique. Suivent une bibliographie et une liste des musées proposant de la préhistoire à leurs visiteurs : Ramioul, Herstal et Visé e.a. Cette exposition viendra à Visé en 2007.

178-608 CELTES Belges, Boïens, Rèmes, Volques…, Musée de Mariemont, 2006, 406 p.
Confrontations de différents groupes celtiques belges, boiens, rèmes ou volques dans cette superbe expo du musée de Mariemont. 10 siècles au moins de présence avec le 3e s. acn de la plus grande extension. Deux parties 1ère et 2e moitié du dernier millénaire avant notre ère : Moravie et Bohème du 8e au 5e s., les Celtes chez nous du 12e au 4e s. (Eigenbilzen) , Celtes anciens et historiques en Champagne puis les Rèmes, l’âge d’or des Volques au 3e s., le retour des Boiens et les oppida, la Belgique et le Nord de la France du 3e au 1er s. : habitats, habitats fortifiés (Kanne), rites funéraires (Horion), sanctuaires et dépôts sacrés (Beringen). L’émergence des Belges expliquée par l’archéologie. Partie catalogue importante.

178-609 LE VERRE DANS L’EMPIRE ROMAIN, Arts et sciences, Giunti-Réunion des musées nationaux,
2006, 360 p. Quelle synthèse de poids : la verrerie et le cristal de la Rome antique et particulièrement de Pompéï et ses nombreuses implications dans le vie : quotidienne, culinaire, médicale, architecturale (verre à vitre), physique, optique, ophtalmologique, mécanique, magique. Des recherches chimiques et archéométriques avant les œuvres exposées.

178-610 SOPHIE CASSAGNES-BROQUET, Vierges noires, Editions du Rouergue, 2000, 256 p. 2006, 534 p.
Les vierges noires ne sont pas des vierges comme les autres : présentes en Auvergne et partout en Europe spécialement méditerranéenne mais aussi dans les colonies: leur histoire tangue entre ferveur intense et iconoclasme virulent. Un atlas français, comment, où les découvre-t-on ?, qui ?, l’origine celtique ou antique ou ?, leur goût du voyage, leur iconographie : vierges de majesté romanes, gothiques et Renaissance. Les processions. Les miracles. La mer. Les Belges les plus célèbres : Dinant, Hal, Louvain, Tournai, Walcourt sans oublier celle de Loreto l’italienne. Mais point de Maastricht.

178-611 JEAN-PIERRE LEGUAY , Les catastrophes au Moyen Age, Les Classiques Gisserot de l’histoire, 2005, 224 p.
Ne trouvez-vous pas que le nombre de catastrophes est élevé actuellement ! Réflexions actuelles ! Que nenni, nous sommes au Moyen Age ; les catastrophes par l’eau, par le feu, par séisme ou tsunamis. La leçon des écrits et des témoignages, la carte de certaines catastrophes, l’étude des comportements, les réactions collectives et les mesures préventives, les dégâts au patrimoine et aux populations, les secours et la reconstruction….Bruges, Dixmude, l’Escaut, Furnes, Gand, Gembloux, Liège, Malines, la Meuse, Namur, Nieuport, Ourthe, Tournai, l’Yser, Ypres sont évoqués.

178-612 HANS DEVISSCHER, Bruegel, Stichting Kunstboek, 2006, 272 p.
Livre trilingue sur cet artiste majeur : un musée imaginaire avec l’ensemble des 41 peintures connues, le catalogue des 86 gravures et dessins à la Bibliothèque royale de Bruxelles, son époque et son rôle comme maître à penser : il a changé l’art de son époque, le 16e s.

178-613 MUSEE NATIONAL DE LA RENAISSANCE , Château d’Ecouen, Guide, Réunion des Musées nationaux, 2006, 190 p.
Un château, un parc et un musée, des collections renaissance des plus variées : boiseries, albâtres, sculptures, tapisseries, arts du métal, grès, céramiques diverses, épées, arbalètes, peintures, médailles…Colossal

178-614 FANNY COSANDEY, ROBERT DESCIMON, L’absolutisme en France, Edition Seuil, Points, Histoire, 2002, 320 p.
Débat de l’historiographie actuelle : constitution et coutumes, droit divin, le travail pratique de la monarchie sur elle-même,est-ce un mythe ? Temporalité de l’absolutisme et ses variantes. Complexe débat idéologique

178–615 FRANCINE THIEFFRY DE WITTE, Le mobilier des châteaux de la Renaissance à l’Empire, Editions Ouest-France, 1999, 64 p.
9 styles dans les châteaux de la Loire : à chaque style, sa structure et son inspiration, son ornementation et sa décoration, ses bois et ses techniques et les types de meubles (nouveaux) ou anciens modifiés. Renaissance (table fixe), Louis XIII (bureau), Louis XIV (commode, table console), Régence, Louis XV, Transition, Louis XVI (Vitrine), Directoire, Empire (Psyché, Armoires à glace, Lavabo, Somno). Illustrations de choix.

178-616 LAURIE ET JEAN LAFORGUE , Les couverts de d’Artagnan, Editions de la Presqu’île, 1997, 194 p.
Prétexte à parler de gastronomie, mais aussi d’histoire, de patrimoine, de nature, ce beau livre suit d’Artagnan dans ses voyages : il nous mettra l’eau à la bouche en nous faisant découvrir plus de cent recettes régionales et de l’époque classique. On découvre légumes en vogue, vins, oie, viandes, desserts et décors d’époque. Vite redescendons le temps…

178-617 GASTON CAYROU, Dictionnaire du français classique, la langue du 17e siècle, Livre de poche, 2000, 766 p.
Les mots principaux d’époque définis selon 6 dictionnaires d’alors dont celui de l’Académie (1694), éclairés par des exemples pris dans la littérature et expliqués dans leur usage. De multiples mots ont vraiment changé de sens comme cancre, citoyen, dépouille, murmure, sergent, nourrisson. Certains mots étaient déjà inusités.

178-618-619 CHATEAUX DE LA MEUSE ET HOTELS ET RESTAURANTS, 2006 , 112 p. et 96 p.
Intéressantes publications sur des châteaux de 4 provinces : 19 en Namurois, 27 en Liège, 11 en Limbourg belge et 25 en Limbourg hollandais. On donne un riche aperçu historique, les légendes qui y sont liées, les personnagaes importants, et les manières de s’y rendre. Pour notre environnement, on cite les châteaux de Saive (médiévale, de Méan, de la Motte-Bellaire), de Wégimont, d’Oupeye, d’Argenteau (on fait mourir G.M.Van Zuylen 18 ans avant la date !), Millen, Eijsden, Oostmaarland et Neerkanne. Et pour ceux qui veulent mêler la découverte patrimoniale .à la découverte gastronomique, une liste de restaurants et d’hôtels dans les environs des 84 châteaux. A obtenir dans les maisons du tourisme.

178-620 CHARLES-EMILE D’OULTREMONT, Généalogie succincte de la maison d’Oultremont,1990,152 p.
Dans le château de Warfusée, des témoignages à l’infini sur la famille occupant les lieux, les d’Oultremont qui ont donné à la Principauté un des évêques du 18e s., Charles-Nicolas. Cette famille s’est attachée à d’autres châteaux : Wégimont, Duras, la Cattoire, soit 20 générations . 34 notices biographiques . De beaux portraits des Mercy à voir à Warfusée.

178–621 LIEGE-CITATIONS Hommages et bons mots de personnages et artistes célèbres, Noir Dessin Production, 2006, 112 p.
Les citations illustrées selon l’ordre alphabétique de leurs célèbres auteurs : de Baudelaire à Verlaine en passant par Brel, Chirac, Colette, Dumas, Guichardin, Hugo, Lemonnier, Liszt, Mirabeau, de Nerval, Simenon… On décrit le paysage mais aussi le caractère têtu du liégeois, l’accueil chaud et le goût des femmes…Pas triste.

178 –622 JEAN JOUR , La Batte autrefois, Noir Dessin Production, 2006, 160 p.
Ce n’est pas la première fois que Jean Jour s’éclate sur la Batte, ce microcosme de la vie liégeoise. Un théâtre : nombreuses vues de bateaux dont les Mouches et de demeures dont la halle, de la circulation, des ponts. Un décor : 26 rues de la place du XX août à la place des Déportés, les bâtiments : la poste, la halle, la maison Havart et Thiriart, les 3 musées, le Bedford. L’action avec les marchands ambulants anciens et actuels dont Phil O Pat et ses ballons. 216 photos des plus savoureuses. Merci Jean J.

178- 623 B.WODON, Le quartier d’Outre-Meuse à Liège, Carnets du patrimoine, n°40, Labor- IPW, 2005, 76 p.
Bernard Wodon coordonne le travail de 6 chercheurs. Un peu d’histoire puis une déambulation dans 22 rues du cœur du quartier puis le Pré St Denis (Place Delcour), la Boverie et les 12 ponts sur la Meuse ou la Dérivation. Toponymes, explications patrimoniales dans cette pérégrination bien agréable. Insertions sur l’art nouveau, Gobert, la Maison Porquin détruite en 1903, les drapiers, Simenon, Saint-Pholien-des Prés, Roture, le bouquet, le parvis des écoliers, le Balloir, les tanneurs, les pêcheurs, Van Beneden, le crucifix, Del Cour, le palais des Congrès, la Boverie, le MAMAC et les arbres.

178- 624 TOUSSAINT PIROTTE , Les hommes et le fleuve en Basse-Meuse, Collection Comté de Dalhem, 2006, 132 p.
J.Knaepen avait fait connaître les pontonniers, les naiveurs, les bateaux, M.Suttor la Basse-Meuse, J.P.Mertens les bateaux-touristes, T.Pirotte nous donne une synthèse de ces sujets et certains détails peu connus sur la Meuse et sur Hermalle dont il est concitoyen.La Meuse se fait naturelle, voie de pénétration, de communication, obstacle, lieu de combat, se fâche (catastrophe du 29/9/1874), les types de bateaux, la pêche et activités économiques, les travaux, le Hemlot, le canal Liège-Maestricht, le canal Albert. On aurait aimé des notes des sources et une petite bibliographie.

178-625 CHRISTIAN CAPELLE, Promenade autour de la Julienne 6 km à l’écoute de la nature, Collection les Carnets du Promeneur n°2, 2006, 88 p.
Un guide nature, ancien instituteur se lance à la conquête de la Julienne. Il se veut avant tout pratique avec notices historiques, géologiques et surtout environnementales séparées. La balade commence. Passons sur les plantes, oiseaux, insectes et mammifères, de la vallée aux collines, on y trouve des traces industrielles, le Champignon, Wixhou, des arbres remarquables. Termine une petite notice de synthèse sur Argenteau.

178-626 PATRICK ABSALON, Dragons entre science et fiction, éditions du Museum, 2006, 88 p.
Rare est le coin d’Europe à ne pas posséder son dragon : à Visé, nous avons St Hadelin et St Georges qui y sont confrontés. Suivons les chapitres de ce livre-expo : mon 1er est reptile, mon 2e est air, feu, terre, eau, mon 3e est curieux. Ils ont vu le monstre. Qui a tué le dragon ? Il consacre le héros, il incarne le pouvoir, fait naître le monde , il est le mal chez les chrétiens, son image effraie et protège, il est une force de la nature …..Final avec bibliographie, références …..

178-627 B.DES GRAVIERES et T. JACOMET, Reconnaître les saints, symboles et attributs, Edition Massin , 2003, 212 p.
Pas le premier, ni le dernier consacré à ces témoins de la foi trouvés dans les églises, chez les croyants et au bord des routes. Dans une société médiévale déjà de l’image (et rarement de l’écrit) , l’attribut a permis à tout un chacun de le faire sien. Animal, plante, objet, parure, arme, édifice, instrument de torture, outil, objet de mer, récipient, élément décoratif, signe sur le corps, habit particulier, accompagné, un décor voisin distinguent le saint. Par date puis par nom.

178-628 PIERRE DECOEUR , JACQUES LEURQUIN, DENIS TOMBAL, Objectif 7e art, 2006, 32 p.
Une superbe exposition à la maison de la Wallonie de Liège nous a permis de voir grâce à ces 3 photographes des portraits bien pensés d’acteurs connus qui sont passés à Namur notamment lors du FIFF. Nos trois portes drapeaux wallonnes ne sont pas en reste : Cécile de France, Emilie Dequenne et bien entendu l’ex-Dalhémoise Marie Gillain.

INFOR 179 – 2006

179-629 M.DUMOULIN, E.GERARD, M.VAN DEN WIJNGAERT, V.DUJARDIN, Nouvelle Histoire de Belgique, Volume 2 : 1905-1950, Editions Complexe, 2006, 168 +264 + 206 p.
De l’année phare 1905 à l’affaire royale 1950 en 3 parties. 1. la situation socio-culturelle, économique, politique, le suffrage universel, coup de tonnerre d’août 14 et ses explications très crues. 2. la démocratie rêvée, bridée et bafouée de 18 à 39, les accords de Lophem, les partis, la grande crise, ses solutions, l’ordre nouveau, l’impasse. 3. La Belgique sans Roi : neutralité rétablie, renforcée puis violée, le pays occupé, économie, travail, rationnement, répression, collaboration, résistance. Le régent, le miracle belge, la nouvelle politique étrangère. Bibliographie et index.

179-630 BRUNO BENVINDO, Des hommes en guerre, les soldats belges entre ténacité et désillusion 1914-1918, Archives générales du Royaume, Etudes sur la Première guerre mondiale n°13, 2005, 150 p.
On s’intéresse de mieux en mieux au sort des soldats de la Grande Guerre entre les écrits de l’intime et les rapports officiels. Leur condition de vie de l’invasion à la tranchée, leurs failles : blessures, peurs, contestations, désertions. La patrie, la masculinité, la foi, les amitiés, la brutalisation….un travail d’archivage.

179-631, OLIVIER STANDAERT, La Mémoire d’une « Ville Martyre » Manifestations et évolution de la mémoire de la Grande Guerre à Andenne 1918-1940, Archives générales du Royaume, Etudes sur la Première guerre mondiale n°13, 2005, 150 p.
Initiée par l’UCL, ce type de travail vise à étudier la mémoire du 1er conflit mondial durant l’entre-deux-guerres. Ici à Andenne (avec les atrocités des 20 et 21 août 1914) via les monuments, les archives communales, la presse, les documents personnels, les sources orales, les ouvrages, les associations. En ligne de mire, germanophobie, patrie, sauvegarde de la paix et amertume après coup.

179-632 PAUL TUFFREAU, 1914-1918 Quatre années sur le front. Carnets d’un combattant, Ed. imago, 2004, 248 p.
Des écrits tels que ceux-ci valent la lecture car ils sont le fait d’un officier, véritable écrivain qui se double d’un humaniste qui aura tenu son carnet dans toutes les circonstances de la guerre de tranchée jusqu’à sa libération. Il est patriote, n’aime pas les contre-vérités, est lyrique à ses heures mais démoralisé à d’autres.

179-633 H.P.WILMOT, ROBIN CROSS, CHARLES MESSENGER, La seconde guerre mondiale, Sélection du Readers Digest, 2005, 305 p.
Encore une synthèse anglaise du 2e conflit : le chemin de la guerre, 40 le début en Europe, 41 l’Allemagne triomphante et la guerre devint mondiale, 42 l’initiative change de camp, 43 l’axe sur la défensive, 44 les grandes offensives, 45 les dernières batailles, 45 à 49 un monde nouveau. Intéressant.

179-634 PIERRE WATTEEUW, La Belgique en guerre : les pertes de la chasse allemande de jour en Belgique 1940-1945, tome 1, 1940-1942, De Krijger, 2000, 80 p.
Il y a la guerre dans ses grandes phases, il y a aussi la recherche pointue sur des fragments de vie, sur un type de matériel. Ici l’auteur étudie les aérodromes, les pertes des premiers mois à fin 1942 avec détails des chutes, les causes, les avions, les pilotes, les lieux….

179-635 JACQUES CHAMPAGNE, La Belgique sous les armes 6, l’artillerie à l’armée belge, Volume I : 1941-2001, De Krijger, 2001, 96 p.
Ici, nous sommes carrément dans la description détaillée de l’artillerie de campagne puis anti-aérienne avec canons, tanks, obusiers, lance-roquettes (entre 20 et 762 mm) et les missiles et divers systèmes, sans oublier les tracteurs depuis les camions, les chenillés, les cvrt et les half tracks. Des souvenirs pour ceux qui militèrent à l’armée belge et spécialement à l’artillerie. La .50, les 105 ou les 155 mm !

179-636 PATRICK NEFORS, Breendonk 1940-1945, Racine, 2005, 400 p.
Les camps de concentrations se dressèrent dans le Reich allemand et aussi chez nous avec BREENDONK. Comment ce QG de l’armée belge (mai 40) devint un camp SS (août 1940). 3600 détenus ? Comment fut la vie dans l’Auffanglager. Qui les gardait ? : des SS allemands dont les commandants Schmitt et Schonwetter, puis flamands, les chefs de chambrée, des civils. 20 portraits de prisonniers belges et étrangers dont A. Duesberg, J. Grippa. Le sort du fort jusqu’en 2006. Liste des 84 décédés, des 164 fusillés. Impressionnante bibliographie.

179–637 MICHELE ET JEAN-PAUL COINTET, Dictionnaire historique de la France sous l’occupation, Tallandier, 2000, 732 p.
Des personnes de tout bord : Allemands, collaborateurs, résistants, artistes, des organismes, des lieux peignent ce dictionnaire de la France occupée (38 !à 45) avec souvent des destins croisés.

179-638 MATTHIEU LONGUE, Massacres en Ardenne Hiver 1944-1945, Racine, 2006, 352 p.
Crimes de guerre ? Portrait des adversaires américains et allemands et leurs antécédents. Perpétrés dans 30 localités les crimes de Noville-8 p., Bande-34p., Bullange–8 p, Odeigne– 10 p., Baugnez-84 US, Honsfeld-50 US, Ligneuville 8 US, Stavelot-138p. , Wanne– 6 p. soit 10 % des 2500 civils morts dans ce conflit aux côtés de 180.000 soldats+. Les procès de Dachau et Liège.

179-639 LE PATRIMOINE CULTUREL IMMATERIEL Les enjeux, les problématiques, les pratiques , Babel, 2004, 256 p.
Ce livre traite à la fois de la définition, des enjeux, des problématiques et des pratiques de ce qu’on nomme le patrimoine immatériel et fait suite à un colloque en 2003. Il n’y a pas que l’aspect festif, les moyens de pensée, de construction, de médecine populaire sans omettre les personnes porteuses de traditions sont des patrimoines « intangibles ». Des exemples africains, asiatiques mais aussi francophones sont énoncés.

179-640 EUGENE WARMENBOL, La Caravane du Caire, L’Egypte sur d’autres rives, Versant Sud, La Renaissance du Livre, 2006, 332 p.
Oui, Liège est terre égyptienne : le culte d’Isis et les marbres à l’époque romaine, Lambert Lombard et son égyptomanie, la Caravane du Caire de Gretry en 1784, un Redouté dans la campagne d’Egypte de Bonaparte, les antiquités d’Otreppe de Bouvette et la vente Schayes en 1859 à Liège, un autre donateur Hagemans, le pavillon égyptien en 1930, la franc-maçonnerie, l’égyptologie à l’Ulg. Les 143 dernières pages sont consacrées au catalogue des 172 objets égyptiens du musée Curtius dont les momies.

179-641 JEAN-LOUIS KUPPER et PHILIPPE GEORGE, Saint Lambert de l’histoire à la légende, Luc Pire, 2006, 96 p.
Que s’est-il passé au confluent de la Légia et de la Meuse un certain 17 septembre : un assassinat et pas n’importe lequel, celui d’un prélat nommé Lambert. Le livre rappelle sa vie et sa mort, son culte énorme. La légende des amours illicites d’Alpaïde, reprochées par le prélat et cause de sa mort fut un instrument politique. Les images de saint Lambert et comment le reconnaître : évêque, avec livre, ses faits héroïques, …..

179–642 DANIEL-CHARLES LUYTENS Le bestiaire sacré : les saints et leurs animaux, Noir Dessin Production, 2006, 184 p.
A relire le n°627 de l’infor 178, encore un livre consacré aux saints mais ici au bestiaire sacré : animaux de terre (45 mammifères,…), d’air (24 oiseaux et insectes), d’eau (8 poissons, cétacés et crustacés) ou de feu (11 reptiles et fantastiques). Un index avec près de 800 saints avec 88 animaux. Prenons la colombe qui n’est pas qu’à saint Hadelin mais est l’attribut de 66 autres saint(e)s. De quoi s’y perdre !

179–643 LEON ROY, Manuel de généalogie, Atelier de généalogie de Rixensart Cercle des amateurs de l’histoire des familles, 2005, 182 p.
Plein de détails sur une recherche généalogique : effectuer un interview biographique, étymologie, orthographe, dialectologie du nom de familles, la numérotation, les dénominations et les degrés de parenté, l’héraldique, les rapports avec l’histoire, le droit, la recherche des sources, communales ou religieuses ou autres, les ordinateurs au service de la généalogie. Plusieurs fiches de travail.

179- 644 LEON ROY, Les calamités en Belgique et la recherche généalogique, Cahiers de généalogie N°2, Atelier de généalogie de Rixensart, Cercle des amateurs de l’histoire des familles, 2000, 30 p.
Les différentes calamités, les conditions de vie et tout ce qui pouvait causer des dommages et les préventions utilisées par nos ancêtres, un calendrier des calamités , épidémies et guerre en Belgique de – 57 jusqu’en 1986……

179-645 LEON ROY, Le journal de famille aujourd’hui, Cahiers de généalogie N°7, Atelier de généalogie de Rixensart Cercle des amateurs de l’histoire des familles, 2005, 50 p.
Des chroniques anciennes et biographies, jusqu'à l’historiographie, les mémorialistes, les historiens régionaux, les humanistes. Le contenu de ces chroniques anciennes, le but d’un journal de famille, la manière de le réaliser, son vocabulaire. Annexes.

179- 646 LEON ROY, Les prénoms latins des registres paroissiaux et le choix du prénom autrefois, Cahiers de généalogie N°10, Atelier de généalogie de Rixensart Cercle des amateurs de l’histoire des familles, 2005, 182 p.
Le choix des prénoms autrefois : gallo-latins, francs, chrétiens, les surnoms. Le choix du prénom, les rites de baptême, les prénoms latins des sains patrons de Belgique avec le nombre de paroisse en B : 673 dédiées à Marie, 383 à St Martin, 287 à St Pierre, 6 à St Hadelin. Idem pour les métiers, les saints guérisseurs, les communes, les lieux-dits. Les saints reconnus et leur équivalent germanique…Dylan provient de Hadelin !

179-647 VALERIE DEJARDIN, La route des Abbayes, Itinéraires du Patrimoine Wallon, Institut du Patrimoine Wallon, 2006, 164 p. + 1 carte avec 84 points (-) et 6 routes thématiques.
En 7 circuits, l’auteur nous conduit à la rencontre de 32 abbayes et couvents de la Francophonie belge avec les données pratiques de leur visite : 3 (11 sur la carte) en Tournaisis, 4 (12) en val de Sambre, 6 (11) en Brabant wallon, 6 (19) en Liège, 3 en Ardenne bleue ! dont Val-Dieu, 4 (7) en Luxembourg, 6 (19) en Namurois. La route de la bière en fin….

179-648 PIERRE STEPHANY, La Belgique en cent coup d’oeil, Edition Racine , 2006, 416 p.
100 particularités d’Anderlecht à Ypres. En Liège : Eupen, Fourons, Francorchamps, Herve, Houte-si-Plout, Huy, Jalhay, Liège, Limbourg, Modave, Seraing, Spa, Stavelot, Verviers et tout proche Tongres, Rijkoven. Bof

INFOR 180 – 2006 : aucune rubrique

Retour à la bibliothèque